Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

vendredi 31 mars 2017

L'Empire des Chimères ~ Philippe Aurèle Leroux

« Ne faites pas confiance au félin »


Résumé de la quatrième de couverture :

Le culte de Mithra se propage dans les légions romaines des Alpes. Le vétéran Decimus Valerius n'a d'autre choix que de s'y initier et d'en apprendre les mystères, pour devenir un jour centurion. La nuit, Briana, fille cadette du proconsul de Rhétie observe d'étranges étoiles qui filent vers le Mons Caeli. À force de ténacité et de persuasion, elle parvient à obtenir l'autorisation de s'y rendre sous l'escorte de Decimus. Les ordres donnés à ce dernier sont clairs : la jeune femme ne doit jamais atteindre son objectif.
Gurnt est rejeté par les jeunes guerriers du village qui n'acceptent pas son étrange apparence féline. Il lutte contre une violence sourde qui lui ronge le cœur, fait bouillir son sang, enchaîne son âme et obscurcit son avenir...
Alors que le Mons Caeli paraît être le point d'orgue de toutes les ambitions, et de tous les secrets, se pourrait-il qu'il en soit aussi l'origine ?
Philippe-Aurèle est le gagnant du Prix Mille Saisons 2016 avec sa nouvelle « Atrium Miraculorum ».
Le cadre de la Rome antique est original dans le genre de la fantasy, qui penche plus pour le Moyen-Âge. L’auteur s’est très bien documenté, les références géographiques et historiques sont précises. Un glossaire à la fin de l'ouvrage donne des indications de vocabulaire, que ce soit les termes latins, les noms inventés par l’auteur ou les lieux. Une carte aurait été bienvenue.
Le lecteur suit au départ deux histoires parallèles, celle de Briana et celle de Gurnt, qui finissent par se rejoindre. L’évolution de l’intrigue est intéressante car on ne voit pas immédiatement les enjeux, qui dépassent bien sûr la simple existence des personnages.
Pour parler de ces derniers, plusieurs se partagent le devant de la scène. Briana, jeune femme aux désirs d’indépendance, entreprend son expédition le cœur léger. Elle apprend vite que loin de la ville, la loi du plus fort prime, et tente de s’adapter à sa situation. Gurnt, homme-lion rejeté par les habitants de son village, cherche sa place dans ce monde. Comprenant qu’il ne pourra rester auprès des siens, il part sans bagages et entame une sorte de voyage initiatique. Decimus est le troisième personnage important, et certainement celui aux motivations les plus floues. Tantôt soldat, tantôt renégat, il évolue énormément et se retrouve au cœur d’un complot à l’échelle insoupçonnée pour lui. Bien d’autres figures gravitent autour du trio central, tantôt adjuvants, tantôt opposants.
L’auteur écrit avec souplesse et rythme. Il y a peu de temps morts, la tension monte au fur et à mesure et se maintient jusqu’au bout. La fantasy ne part pas dans tous les sens, elle est canalisée par une maîtrise de la narration. D’ailleurs, ce genre va progressivement évoluer pour aboutir à un retournement de situation.
Extrait :

« Alors que le crépuscule commence à s’installer, Gurnt choisit une trajectoire de course parabolique par rapport aux deux groupes de chasseurs et de chassés. D’abord préoccupés par les archers à leurs trousses, les légionnaires ne le remarquent pas tout de suite. L’un d’eux finit néanmoins par le repérer et le signale au chef de l’expédition qui détache deux hommes à sa rencontre. Gurnt ne cache pas sa joie, c’est précisément ce qu’il espérait. Arrivé à portée, l’un des légionnaires lance son pilum qui vient s’abattre juste devant l’homme-bête qui le récupère au passage ; il doit ensuite se jeter sur le côté pour éviter le projectile du deuxième soldat. Alors qu’il se relève, le premier légionnaire arrive sur lui, le glaive levé et vient littéralement s’empaler sur le pilum que Gurnt interpose. Mobilisant toute sa musculature, il tourne sur lui-même en rugissant et propulse le cadavre sur le deuxième assaillant qui prend le corps de son collègue dans le buffet. Avant qu’il n’ait eu le temps de se redresser, Gurnt est sur lui d’un bond. »
Le mot de la fin :

Un roman complet dans les thèmes abordés et les différents niveaux d’intrigue, partez aux confins de votre imaginaire !

Alors, voulez-vous tourner ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !