Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

dimanche 19 mars 2017

Dossier ~ Orphelins Baudelaire ~ Conclusion : Tout a une fin... ou presque

« Tu viens sans doute de prendre ce livre et tu l’entames par la fin, ou plutôt par ce petit texte à la fin, à la seule fin d’y détecter le fin mot de l’histoire ou cherchant peut-être à savoir si La Fin est vraiment la fin, autrement dit la fin de la série qui commençait par Tout commence mal. »


Ce dossier nous a permis de mettre en valeur le travail de Lemony Snicket, ou plutôt de Daniel Handler, à moins que ce ne soit vraiment M. Snicket. Sa série Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, grâce à des thèmes récurrents, propose une unité de sens particulièrement intéressante. Les personnages sont tous très différents, les lieux très disparates mais ils sont tous connectés par cette mystérieuse association qu’est VDC. Beaucoup de questions restent sans réponses, car après tout, que contient le sucrier ?
Le destin de la plupart des personnages n’est pas scellé et c’est en cela que la série dévie de sa trajectoire tragique. Une échappatoire leur est proposée et une page blanche pour les lecteurs qui peuvent laisser libre cours à leur imagination.


Citation de début in La Fin, quatrième de couverture
Notre enquête nous montre que dès le premier tome l’auteur savait où il comptait aboutir, à savoir sur une île. Il a construit sa série de sorte que le lecteur ne se rend pas compte qu’il est pris dans une enquête qui va au-delà de ce qu’il imagine. Il est dans la position des enfants Baudelaire qui subissent les coups du sort et qui ne voient jamais entièrement l’étendue de l’intrigue et des informations disséminées au fil des tomes. Ce n’est qu’à la fin que certaines pièces du puzzle s’assemblent, et notamment en ce qui concerne la mystérieuse Béatrice. Elle est la première personne dont parle le narrateur dans sa dédicace et également la dernière. Elle schématise le cycle et nous montre aussi que certaines choses sont définitivement mortes avec la fin de la série. Mais cela marque également un possible recommencement, avec la deuxième Béatrice mentionnée dans ce dernier tome, [spoil]un bébé de un an qui a toute la vie devant soi[/spoil].


























Alors, voulez-vous tourner ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !