Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

mercredi 15 février 2017

L'Empire brisé : L'Empereur Écorché ~ Mark Lawrence

« La vie jette plus de sorts que n’importe quel nécromancien, et leur douceur les rend parfois doublement mortels. »


Résumé de la quatrième de couverture :

La voie du trône est acérée. Seuls les écorchés peuvent s’y engager. Le monde est fissuré et le temps s’y est enfui, nous amenant aux jours derniers, ceux qui nous ont attendus toute notre vie et menacent de nous filer entre les doigts. Ils m’appartiennent. Je me tiendrai devant les Cent, et ils m’écouteront. Je m’emparerai du trône, peu importe qui s’interposera, mort ou vif, et si je dois être le dernier empereur, alors je vous offrirai une fin mémorable.
C’est ici que le sage se détourne. C’est ici que les saints hommes s’agenouillent et en appellent à Dieu. Voilà les derniers kilomètres, mes Frères. Ne comptez pas sur moi pour vous sauver. Si vous êtes malins, fuyez. Si l’âme vous en dit, priez. Si la bravoure est en vous, tenez bon. Mais ne me suivez pas.
Sans quoi je vous briserai le cœur.

Tout lecteur attendra de ce tome une conclusion, la réponse à ses questions et c’est ce qu’il obtiendra. Mais le vent n’ira pas forcément dans son sens.
Nous retrouvons Jorg quittant son château et allant à Vyène pour rencontrer les Cent et essayer de se faire désigner empereur. Le chemin est bien entendu semé d’embûches, car le Roi mort le talonne avec son escadron de goules et liches. Et une fois à Vyène, Jorg sera bien en peine d’imposer sa voix. Mais il peut compter (même s’il a du mal à l’admettre parfois) sur ses Frères de route et Miana, qui a décidément un sacré caractère. Katherine refait surface, de même que Chella, avec leur lot de secrets. Un personnage délaissé et c’est dommage : le roi Olidan, père de Jorg. Le sort qui lui est réservé peut être décevant. L’identité du Roi mort est enfin dévoilée, à la fois surprenante et évidente, il ne pouvait pas en être autrement. De même, la fin semble inévitable. Un nouveau personnage fait son apparition, assez inattendu mais qui pèse très lourd sur la balance, surtout pour Jorg qui doit faire des choix en tenant compte des besoins d’un autre.
Le récit est toujours sur plusieurs plans temporels. Il y a les chapitres sur le voyage de Jorg, ceux concernant l’histoire de Chella et d’autres dont l’action s’est déroulée cinq ans auparavant. Ces derniers nous content le voyage de Jorg d’abord dans le désert où il a été attiré par Fexler Brews et ensuite au Liba, à la poursuite de Qalasadi. Les apparences ne sont bien sûr par ce qu’elles prétendent et plusieurs retournements de situation surviennent.
Jorg a mûri, il a un peu perdu de son mordant et a acquis en réflexion. Il se remet plus volontiers à la sagesse de ses compagnons, ce qui ne l’empêche pas d’aller au devant des dangers lorsque l’idée lui traverse l’esprit. Le rythme est toujours bien maîtrisé avec une narration qui garde la tension aux bons moments.
Extrait :

« Des Gardes surgirent presque aussitôt pour se saisir d’elle. D’elle. Je ne me l’expliquais pas, mais je savais que c’était une femelle. Les Vyènois s’effondrèrent en se tenant le cou. Sans doute se noyaient-ils à cause de leurs propres fantômes, étranglés par des amours perdues, des parents réprobateurs, ou hantés par d’autres fragments tape-à-l’œil de leur passé. Nous portons tous en nous les germes de notre anéantissement, nous traînons tous notre histoire comme des entraves rouillées.
Katherine se leva.
— Vous n’auriez pas dû venir.
Sa voix me parvenait je ne savais trop comment, malgré les battements assourdissants de mon cœur, et pourfendait mon cerveau mourant. »
Le mot de la fin :

Un troisième tome qui clôt bien cette trilogie haletante et originale. Une fois le livre fermé, on ne peut que réfléchir à ce monde qui est une possibilité de futur et à ces Bâtisseurs dont les Soleils terrorisent encore la population des millénaires plus tard.

Alors, voulez-vous tourner ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !