Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

vendredi 18 novembre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers ~ Ransom Riggs

« Ils habitaient tous ensemble dans une immense bâtisse, sur laquelle veillait un vieil oiseau très sage »

Résumé de la quatrième de couverture :

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.
Nous suivons l’histoire de Jacob, un jeune américain à qui son grand-père Abraham raconte des histoires fantastiques depuis l’enfance. Il lui parle d’une île où des enfants vivraient cachés depuis des décennies, des enfants aux dons étranges. Jacob, qui a grandi, doute de ces histoires malgré les photos montrées par Abraham. Un jour, pourtant, un événement vient bouleverser ses certitudes et l’oblige à partir chercher des réponses, car Jacob n’est peut-être pas aussi normal qu’il le pense. Il découvre alors l’existence des monstres.
L’intrigue amorcée s’avère intéressante. Les aventures d’Abraham dans le passé éveillent la curiosité du lecteur qui se demande si elles sont vraies ou non. Le doute est maintenu jusqu’à ce que Jacob découvre la vérité. Le résumé de la quatrième est un peu fort, car pour ce qui est du nazisme et de la persécution, on n’en voit que l’ombre. C’est dommage, mais cela aurait été compliqué à installer en même temps que l’intrigue principale et tout ce qui en découle pour les relations des personnages.
En parlant de personnages, ils sont plutôt intrigants. Jacob est un adolescent en quête de réponses et dont les parents ne s’occupent pas vraiment. Il a des réactions crédibles mais une personnalité un peu fade. Miss Peregrine reste plutôt en retrait, elle explique la situation à Jacob, mais sans avoir un rôle primordial. Les enfants servent un peu de décor, hormis Emma qui accompagne souvent Jacob. Les personnages ne sont peut-être pas assez fouillés. En tant que lecteur, on se sent à l’écart de l’histoire, comme si on regardait tout derrière une barrière.
Le vrai plus de ce livre est la mise en pages et l’ajout des nombreuses photographies. Ces dernières sont véritables, l’auteur donne leur source à la fin. Cela crée une authenticité aux histoires d’Abraham et un rythme particulier à l’ensemble.
Extrait :

« — Il a deux bouches. Une devant, l’autre derrière. Ça explique qu’il soit devenu aussi grand et gros !
—C’est un trucage ! ai-je protesté. On voit bien que le visage est peint.
—Bien sûr, on l’avait maquillé pour un spectacle de cirque. Mais la seconde bouche est réelle, je t’assure. Tu ne me crois pas ?
J’ai réfléchi en étudiant tour à tour les photos et mon grand-père. Son visage était si ouvert, son expression si sincère… Pourquoi m’aurait-il menti ?
—Si, je te crois.
Et je le croyais vraiment. En tout cas, je l’ai cru pendant quelques années, comme d’autres croient au Père Noël. »
Le mot de la fin :

Un bon livre jeunesse qui manque de finitions mais satisfera tous ceux qui cherchent un moment d’évasion et de fantastique.

Alors, voulez-vous tourner ?

1 commentaire:

  1. J'en entends tellement parler qu'un jour viendra où je le lirai enfin... Tu me rappelles que je souhaitais le lire pour Halloween. Je ne suis pas très fantastique mais peut-être que cette série me fera changer d'avis...

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !