Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

mardi 8 novembre 2016

Chronique du tueur de roi : La Peur du Sage, parties 1 et 2 ~ Patrick Rothfuss

« Vouloir enseigner la science des noms, c’est comme vouloir enseigner à tomber amoureux. »


Résumé de la quatrième de couverture de la première partie :

Le jour se lève sur l’auberge de la Pierre levée et l’homme reprend son récit, fidèle à sa promesse.
Suivez ses pas sur la voie qui mène à l’héroïsme et à la déchéance.
Découvrez la vérité qui a créé la légende.
Résumé de la quatrième de couverture de la seconde partie :

Dès l’enfance, Kvothe a connu un destin d’exception. Mais même aux heures les plus sombres, jamais il n’a cessé de chercher les réponses. De se révéler au monde à travers le chant de la magie. Aujourd’hui, il est à l’orée du chemin terrible et fabuleux qui fera de lui un héros…
Quel est le prix à payer lorsqu’on devient une légende de son vivant ?
C’est la même structure que le premier tome, à savoir des chapitres entrecoupés d’interludes. Il y a également un prologue et un épilogue. Ce deuxième tome étant très dense, les éditions françaises l’ont séparé en deux parties.
Pour ceux qui ont adoré le premier tome, la suite de l’aventure ne les décevra pas. On retrouve très bien les personnages et l’univers si particulier. On continue d’alterner entre le récit de Kvothe et sa vie d’aubergiste, formule qui fonctionne très bien. La tension est palpable depuis la fin du premier tome et elle s’intensifie, surtout dans la deuxième partie. Le fait que le tome soit séparé en deux n'est pas dérangeant, car la coupure est faite à un moment charnier de l’aventure. D'ailleurs, cela fait d'autant plus de lecture et de plaisir.
Comme pour le premier tome l’histoire est très bien menée, Kvothe a grandi, mûri et nous emmène hors de l’Université, il nous fait découvrir de nouvelles contrées et de nouveaux personnages hauts en couleur. Cela donne une vraie fraîcheur au texte. Tempi, le mercenaire adem, est particulièrement intéressant car il s'éloigne de ce qu'on peut voir ailleurs avec ses coutumes, notamment le Ketan. Kvothe fait un séjour dans son pays, et le lecteur, à l’instar du héros, est confronté à des coutumes très différentes de celles qu’il connait. Cela nous fait réfléchir à notre propre mode de vie et cela nous confronte à l'autre, à l'ailleurs.
La relation de Kvothe et Denna prend une tournure particulière avec le fait qu’ils sont souvent séparés, l’ambiguïté est bien présente et cela garde le lecteur en tension. On n'est pas dans une romance simple, ce n'est pas le sujet ici et cela reste au second plan, juste assez tangible pour être une potentielle source de soucis pour le héros.
La quête de Kvothe avance également et on a plus affaire à la magie que dans le premier tome. Les personnages sont de plus en plus complexes, en particulier Denna. Le personnage de Felurian, femme mystérieuse, est également très riche, il ajoute une dimension quasi mystique à l’intrigue et fait beaucoup progresser Kvothe.
Extrait :

« — Quel est le but du Lethani ? m’a demandé Tempi.
— Nous donner un chemin à suivre ?
— Non, a déclaré sévèrement Tempi. Le Lethani n’est pas un chemin.
— Quel est le but du Lethani, Tempi ?
— Guider nos actes. En suivant le Lethani, tu agis comme il se doit.
— Ce n’est pas une voie ?
— Non. Le Lethani est ce qui nous aide à choisir la voie. »
Le mot de la fin :

C’est vraiment magistral de mener pendant autant de pages une histoire qui mêle plusieurs intrigues de différentes importances. On sent l’évolution des personnages, de leurs relations. On attend le troisième tome avec impatience !

Alors, voulez-vous tourner ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !