Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

mardi 3 novembre 2015

Histoires pressées ~ Bernard Friot

« Il était une fois un enfant qui ne croyait pas aux histoires. »




Résumé de la quatrième de couverture :

Histoires pressées, ce sont des histoires courtes à déguster à table entre deux bouchées, à l'école dans la cour de récré, ou ailleurs si ça nous chante. Histoires à terminer, à raccommoder, à détruire en mille morceaux. Juste le temps d'un sourire, d'un frisson ou d'une émotion. Il arrive tant de choses bizarres dans la vie quand on sait comment la regarder !
J'avais lu ce livre en primaire et j'en gardais un très bon souvenir. Je me suis donc dit que j'allais le relire, histoire de passer du bon temps mais j'ai été assez déçue.
C'est un recueil de plusieurs histoires très courtes, un peu comme des nouvelles, destinées à un public jeune. Le concept est vraiment chouette, surtout pour des enfants qui ne sont pas trop portés sur la lecture. Les histoires se veulent drôles, efficaces, avec des référents que l'enfant connait : la peur du monstre sous le lit, la maman autoritaire, les princesses et les sorcières, les animaux... Tout est fait pour que le lecteur soit en terrain connu.
Ce que je trouve problématique, c'est la chute. Ou plutôt la quasi-totale absence de chute. On s'attend à quelque chose qui n'arrive jamais et cela donne l'impression que les histoires sont inachevées. Je suis restée quasiment tout le temps sur ma faim. Ce qui devait être des traits d'humour tombe plus ou moins à plat.
Cela dit, pour des enfants qui n'ont pas beaucoup d'attentes, cela reste un bon moyen de les faire lire. Ils n'auront pas le même regard et sauront se satisfaire du premier degré et du langage très simple.
Extrait :

« Une puce se promenait sur le bras d'un fauteuil. Elle rencontra un long cheveu blond qui se regardait dans un miroir de poche.
-Hé ! fit le cheveu, faites donc attention où vous marchez. Surtout ne me touchez pas, ne me déplacez pas : je suis un indice !
-Un indice, qu'est-ce que c'est que ça ?
-Figurez-vous qu'un crime a été commis ici, dans cette pièce. »
Le mot de la fin :

C'est une lecture très adaptée aux enfants et qui du coup ne correspond pas aux attentes d'un lecteur plus confirmé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !