Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

mardi 8 septembre 2015

L’Île au trésor ~ Robert-Louis Stevenson

« Nous étions quinze sur le coffre à l’'homme mort »




Résumé de la quatrième de couverture :

Jim Hawkins et le terrible John Silver, l'homme à la jambe de bois, sont les héros de cette histoire. L'Hispaniola débarque sur l'île au Trésor les « bons » et les « méchants ». Dès lors, une lutte implacable se déroule pour retrouver le trésor amassé par Flint, redoutable pirate mort sans avoir livré son secret. 
Ma première impression :

Je devais lire ce livre pour les cours alors je n'étais pas particulièrement emballée. L'action vient vite donc on ne s'ennuie pas et on entre tout de suite dans une intrigue intéressante.
L'aventure est bien sûr au rendez-vous. Des combats, une chasse au trésor, des changements de camps de la part de certains personnages, une recette simple en soi mais très efficace avec ce maître.
Les personnages sont assez classiques mais il ne faut pas oublier que Stevenson est un des pionniers du genre, donc pour l'époque c'est très novateur. Jim est assez sympathique, c'est un jeune garçon auquel on s'identifie assez facilement. Mais mon personnage préféré est incontestablement Silver. Il est atypique comme pirate, on n'arrive pas à déceler le fond de sa pensée. Il peut être attachant et protecteur tout en conservant son côté criminel. Il a vraiment deux faces opposées, le lecteur n'arrive pas à le haïr malgré ses mauvaises actions.
Il n'y a pas vraiment de surprises car on s'attend à certains événements mais il y a quand même du plaisir à assister à tout cela car c'est fluide, l'auteur a bien huilé le tout. Et puis c'est de l'aventure pure, on sait pourquoi on ouvre ce livre et il n'y a pas de déception. De plus, l'édition Livre de Poche propose un dossier explicatif très clair et bienvenu pour le contexte d'écriture et la psychologie des personnages.
Extrait :

« A l'acheteur hésitant

Si des histoires de mer aux chansons de matelot,
La tempête et l'aventure, la chaleur et le froid,
Si des goélettes, les îles, les robinsons marronnés,
Et les flibustiers, et l'or bien caché,
Et toute la vieille histoire romanesque,
Exactement redite à la façon de jadis
Peuvent plaire, comme elles m'ont plus autrefois,
A la jeunesse plus sage d'aujourd'hui :
-Alors, ainsi soit-il, allons-y ! Sinon !
Si la studieuse jeunesse a perdu cette soif,
Si elle a oublié ses anciennes passions,
Kingston, ou Ballantyne le brave,
Ou Cooper des bois et des vagues :
Alors, tant pis, ainsi soit-il encore ! et qu'avec
Tous mes pirates je partage la tombe
Où ceux-ci reposent avec leurs créations ! »
Le mot de la fin :

Un classique qui me semble presque indispensable pour comprendre l'engouement des romans d'aventure. C'est assez court, divertissant et dépaysant.

2 commentaires:

  1. J'ai trouvé ce livre moyen : pour moi, les actions n'en était pas vraiment.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un classique que je ne connais pas encore, il me tarde de le lire et de le connaître !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !