Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

vendredi 5 juin 2015

Exercices de style ~ Raymond Queneau

« Sur la plate-forme, pla pla pla, d’un autobus, teuff teuff teuff »




Résumé de la quatrième de couverture :

Tanka

L’autobus arrive
Un zazou à chapeau monte
Un heurt il y a
Plus tard devant Saint-Lazare
Il est question d’un bouton

Cette brève histoire est racontée quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes. Mise en images, portée sur la scène des cabarets, elle a connu une fortune extraordinaire. 
C’est un petit livre bien sympathique. Le même texte est réécrit avec différents styles. Vous trouvez par exemple « Le côté subjectif », « Passé simple », « Ampoulé », « Vulgaire », « Gustatif » ou encore « Zoologique ».
J’ai trouvé tous ces jeux très amusants. Il y a d’abord le plaisir de la lecture. Chaque texte est différent et accentue certains aspects. Parfois, c’est l’autobus qui est davantage mis en valeur, parfois un des personnages. Cela dépend du langage choisi. On a vraiment l’impression de ne pas lire la même histoire. Ensuite, tous les styles déclinés donnent du relief à cette anecdote plutôt banale qui devient une aventure incroyable. Cela montre vraiment que l’écriture et le choix des mots sont très importants, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée pour faire un livre. Et celui-ci prouve à quel point la langue française est riche en vocabulaire, figures de style et qu’il est tout à fait possible de jouer avec elle pour la renouveler. C’est un vrai travail de création qui nous est proposé. D’ailleurs, c’est un devoir qui m’avait été demandé en français en seconde, je devais écrire un texte simple, juste anecdotique, puis le réécrire avec différentes figures de style. Eh bien c’est difficile ! Il faut trouver des synonymes, des expressions tout en gardant l’idée de départ pour bien se faire comprendre du lecteur.
Le travail de Queneau reflète tous les jeux que l’Oulipo fera par la suite.
Certains textes sont presque impossibles à lire, les mots ne ressemblent à rien tant les lettres sont mélangées. Ils m’ont paru un peu inutiles, certes le style est intéressant mais la lecture est beaucoup trop compliquée.
Extrait :

« Anglicismes
Un dai vers middai, je tèque le beusse et je sie un jeugne manne avec une grète nèque et un hatte avec une quainnde de lèsse tressés. Soudainement ce jeugne manne bi-queumze crézé et acquiouse un respectable seur de lui trider sur les toses. Puis il reunna vers un site eunoccupé. »
Le mot de la fin :

Un livre qui se lit rapidement, très agréable et instructif pour ceux qui s’intéressent aux jeux de langue et qui peut donner plein d’idées pour les écrivains en herbe.

3 commentaires:

  1. Très original comme livre! Il m'intrigue beaucoup et m'a l'air très intéressant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le recommande vraiment, il est court, c'est léger, donc un bon moment à passer !

      Supprimer
  2. J'ai hâte de connaître ton avis sur Lady Doll dans ce cas :) Tu verras, cette BD est en effet plutôt originale!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !